Santé Bien-Être

Comment enlever le goût de l’eau du robinet ?

eau du robinet : mauvais goût et chlore

La meilleure et la plus simple des résolutions, c’est de boire plus d’eau ! Cela ne peut que vous être profitable. C’est excellent pour drainer les impuretés en cas d’excès (excès, moi ? jamais !), limiter les fringales, faciliter la digestion, illuminer le teint… C’est également la plus économique et écologique des résolutions, à condition de boire de l’eau du robinet. Oui, mais elle ne sent pas bon, elle a mauvais goût, ça ne me donne pas envie. Alors, comment faire pour se délecter de l’eau du robinet ?

 

Mauvais goût ou mauvaise odeur ?

Pour certains, le problème est l’odeur chlorée de l’eau, d’autres se plaignent du goût. En réalité, sensation olfactives et gustatives sont très liées (elles sont d’ailleurs désignées sous le vocable commun de « flaveur »). Le goût du chlore (comme celui du moisi ou de la terre) provient généralement du nez, en raison de la communication existante entre l’arrière-bouche et le nez ; alors que les quatre goûts fondamentaux (salé, sucré, amer, acide) sont perçus par les papilles gustatives.

Donc, si vous buvez votre verre d’eau en vous bouchant le nez, vous devriez avoir réglé une grosse partie de votre problème. (Ah ouais, super, ce blog ! Ils ne se sont pas foulés…)

 

Chlore ou eau de Javel ?

On a souvent tendance à employer un terme à la place de l’autre. Certes, l’eau de Javel est une solution chlorée, mais ce n’est pas une raison pour les confondre. Le chlore est un gaz (de couleur jaune-vert), tandis que l’eau de Javel est une solution aqueuse. En fait, l’eau de Javel, c’est du chlore (plus précisément du dichlore, Cl2, et de la soude, NaOH). Au final, l’odeur de l’eau de Javel est bien différente de celle du dichlore et, la plupart du temps, l’eau du robinet dégage bien une odeur de chlore.

 

Pourquoi du chlore dans l’eau du robinet ?

Le chlore est un désinfectant dont le rôle est de détruire les germes pathogènes qui peuvent contaminer l’eau lors de son transport dans les canalisations. Il a donc un rôle capital à jouer sur le plan sanitaire, mais il est utilisé avec parcimonie (1 goutte de chlore pour 1 000 litres d’eau, en moyenne, soit 0,3 mg par litre). Son inconvénient majeur est qu’il donne un goût et une odeur à l’eau, que beaucoup jugent désagréable…

 

La chasse au chlore

Une fois l’eau arrivée à son robinet, le chlore n’a plus de rôle à jouer, et on peut donc s’en débarrasser. Oui, mais comment ?

  • Le plus simple ? Ne rien faire, mais prendre son temps pour cela ! Il suffit de laisser reposer l’eau : le chlore étant volatil, il s’évapore en 1 à 2 heures.
    Pour gagner du temps, placez votre carafe (non fermée) au réfrigérateur pour permettre au chlore de disparaître plus vite. En effet, les basses températures diminuent la solubilité du chlore dans l’eau.
  • Le plus chic ? Ajoutez quelques gouttes de citron ou une branche de menthe fraîche dans l’eau pour en masquer le goût.
  • Le plus piquant ? Utilisez une fontaine à eau gazeuse : le gaz casse les molécules et donc le goût du chlore !

Rappelons, pour conclure, que le fait de se focaliser sur le goût ou l’odeur de l’eau peut sembler dérisoire aux habitants des pays dont cet élément indispensable à la vie manque cruellement ou n’est pas proposé dans des conditions d’hygiène optimales. En France, l’eau du robinet est saine, peu onéreuse, et c’est une vraie chance ! Et puis, tout est affaire de subjectivité : aux États-Unis, une eau qui ne sent pas le chlore a tendance à être considérée comme suspecte…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *